Vous êtes ici

Construction d'un second terminal à conteneurs

Contexte

  • Un seul terminal à conteneurs
  • Coût de passage élevé
  • Faible trafic de transbordement
  • Impossibilité d’accueillir des navires avec plus de 11, 5m de tirant d’eau
  • Saturation de la capacité à l’horizon 2020 (trafic potentiel de 3 millions EVP contre une capacité existante de 1.2 millions EVP)

 

 

Résultats attendus

  • Disposer d’un deuxième terminal à conteneurs moderne
  • Améliorer la compétitivité du port par la réduction du coût de passage portuaire
  • Accroître de manière significative le trafic de conteneurs et particulièrement celui des conteneurs en transbordement

 

 

Terminal Roro