Vous êtes ici

Communauté Portuaire

 

CONTEXTE DE SA CREATION

 

Au cours des dernières décennies, l’industrie maritime et portuaire internationale a été marquée par de profondes mutations dont notamment la libéralisation des transports maritimes, la globalisation du commerce et l’exacerbation de la concurrence inter portuaire. Face à ces évolutions qui imposent une approche à la fois globale, intégrée et proactive dans la recherche de solutions aux attentes des opérateurs maritimes et en particulier des armateurs, il devient indispensable pour les ports de créer des cadres de concertation et d’échanges permettant de fédérer autour de l’autorité portuaire, l’ensemble des principaux acteurs tant publics que privés, du secteur maritime et portuaire : d’où l’émergence à travers le monde de la notion de « Place Portuaire ». Au port d’Abidjan, la « Place Portuaire d’Abidjan » se compose du Port Autonome, des opérateurs maritimes et portuaires, des administrations publiques et parapubliques (Douanes, Ministère du Commerce Extérieur, Ministère de la Sécurité, Ministère de l’Agriculture, etc.) et d’organismes professionnels intervenant dans les opérations maritimes et portuaires ainsi que des représentants des chargeurs des pays enclavés, etc.. L’animation, la coordination et l’harmonisation des activités des membres de « La Place Portuaire d’Abidjan » sont assurées par un organe dénommé « la Communauté Portuaire d’Abidjan » (CPA).

MEMBRES DE LA COMMUNAUTE PORTUAIRE D’ABIDJAN

Créée le 04 décembre 1995, la Communauté Portuaire d’Abidjan comprend des membres titulaires et des membres associés.

LES MEMBRES TITULAIRES

  • le Port Autonome d’Abidjan ;
  • l’Administration des Douanes ;
  • les syndicats membres de la fédération maritime de Côte d’Ivoire (FEDERMAR) qui regroupe le SEMPA, le SYNDINAVI, le syndicat des transitaires de Côte d’Ivoire ;
  • l’Organisation Centrale des producteurs-exportateurs d’Ananas et de Bananes (OCAB) ;
  • la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire ;
  • le Syndicat National des Transitaires de Côte d’Ivoire (SYNATRANS-CI) ;
  • les Entrepôts Maliens en Côte d’Ivoire (EMACI) ;
  • le Conseil Burkinabé des Chargeurs (CBC) ;
  • l’Office Ivoirien des Chargeurs (OIC).

LES MEMBRES ASSOCIES

Sont membres associés, les services publics autres que l’Administration des Douanes, les chambres consulaires, les petites et moyennes entreprises du secteur maritime et portuaire, l’amicale des armateurs, les organisations professionnelles, les établissements financiers (banques et assurances), les sociétés de transport terrestre qui, de par la nature de leurs activités, ont un impact sur la compétitivité du Port d’Abidjan et sur la voie de transit ivoirienne.

  • Il s’agit notamment de :
  • La Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire ;
  • La FENADIS, le GEPEX ;
  • La Direction du Commerce Extérieur ;
  • Les PME-Transit, PME-Acconage, PME-Consignation ;
  • L’amicale des Armateurs, les avitailleurs maritimes ;
  • La représentation de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de l’Artisanat du Burkina-faso en Côte d’Ivoire (CCIAB) ; La SITARAIL ;
  • Les transporteurs terrestres de marchandises ;
  • Les experts maritimes ;
  • L’APBEF ;
  • L’ASACI ;
  • Etc.

MISSIONS DE LA COMMUNAUTE PORTUAIRE ABIDJAN

La Communauté Portuaire d’Abidjan a pour mission de fédérer, sur une base associative, l’ensemble des usagers et acteurs de la place portuaire d’Abidjan autour d’un certain nombre d’objectifs dont la réalisation permettrait d’une part d’accroître la compétitivité de la Place Portuaire d’Abidjan, et d’autre part de faire du Port d’Abidjan, par l’amélioration constante de ses performances, le plus grand Port industriel, commercial et de transit de la sous-région.

Pour la réalisation de ses missions, la Communauté Portuaire d’Abidjan est chargée de :
- Créer un forum de rencontres et d’échanges entre ses membres ;
- Contribuer, à travers la coordination et l’harmonisation des activités de ses membres, à la rationalisation et à la modernisation de l’outil portuaire ;
- Améliorer l’image du Port d’Abidjan ;
- Mener des actions commerciales visant à accroître la compétitivité du Port